Troupeau ExtérieurTroupeau Extérieur
©Troupeau Extérieur

LE FROMAGE DE LA FERME DES CARLINES

à une histoire...
Un coup du sort

« il faut compter au moins 5 ans pour reconstituer un cheptel de brebis de qualité »

Comment se remet-on de la destruction de son outil de travail

Une avalanche et tout est perdu

Comment se relève-t’on de la destruction de son outil de travail et de la perte de son cheptel de brebis suite à une avalanche survenue en février 2015 ?

Grâce à un formidable élan de solidarité et à la volonté des élus de reconstruire cette bergerie fromagerie implantée dans le village de montagne d’Aulon. En novembre 2018, Aline, Eulalie et Pascal, « éleveurs-fromagers », ont pu continuer à vivre de leur passion.  Aventure débutée en 1991.

Bien-être animal et filière biologique

Transmission d’un savoir-faire et processus de fabrication d’un fromage authentique

En visitant la nouvelle Ferme des Carlines,  Aline insiste sur l’intérêt qu’ils portent au bien-être animal et à leur engagement dans la filière biologique. Ils ont notamment aménagé la bergerie, adaptée à leur cheptel de 170 brebis.

Aline me confie avoir repris leur activité en souhaitant transmettre leur savoir-faire. Ce qui explique en partie pourquoi Eulalie, leur jeune associée, les a rejoints dans cette aventure. Et, grâce à la mise en place d’une nouvelle organisation de travail, chacun peut profiter d’un peu de temps.

J’ai ensuite pris un cours délicieusement magistral sur le métier d’éleveur fromager. J’ai appris qu’il faut compter au moins 5 ans pour reconstituer un cheptel de brebis de qualité. Que les brebis sont traites, matin et soir, du mois de novembre au mois d’août. Qu’il faut compter un mois d’affinage par kilo de fromage. Que leur fromage de brebis, frais ou affiné, est fabriqué à la main, à raison de 100 litres de lait par jour. Que leur production est de l’ordre de 20 kg par jour ce qui représente près de 4 tonnes par an. Qu’il est garanti « 100% lait cru, en utilisant une flore indigène et de la présure d’agneau». Pascal s’est fait un plaisir de m’en expliquer l’importance.

 

Où trouver leurs fromages ?

Sur nos marchés de pays

Rendez-vous à la ferme et sur les marchés d’Arreau et de Saint-Lary Soulan

Pour toutes ces raisons, je vous invite à visiter la Ferme des Carlines en famille. Vous pourrez en profiter pour vous balader dans « la Réserve Naturelle Régionale d’Aulon », quartier d’estives des brebis. Et, dans la soirée, allez diner à l’Auberge des Aryelets où vous pourrez déguster ce fromage qui a toute une histoire.

Vous pouvez aussi les rencontrer, chaque semaine, sur les marchés d’Arreau et de Saint-Lary Soulan.

 

Visites et producteurs

Encore plus

de moments à vivre

Fermer