Greg Terra Photo Artisanat Les Carlines 2Greg Terra Photo Artisanat Les Carlines 2
©Greg Terra Photo Artisanat Les Carlines 2|gregory cremades

Le Patou des Pyrénées,

Plus qu'un chien... Un symbole

Emblème des Pyrénées par excellence, il incarne la sécurité et l’attachement.

Le chien de protection a pour fonction de dissuader tout intrus de s’approcher du troupeau. Ce n’est ni un chien de conduite, ni un chien de compagnie et encore moins un chien d’attaque

Le Patou

Un chien protecteur avant tout

Le Patou, ou chien des Pyrénées, certains le trouveront beau, imposant, gentil… mais d’autres, diront qu’il est méchant…

Bien au contraire, cet animal a pour fonction première la défense de son troupeau en montagne contre les prédateurs. C’est pour cela qu’il peut se montrer « grognon » à votre égard.

Avec la forte augmentation du nombre de prédateurs (faune sauvage, renforcement de l’Ours dans les Pyrénées, chiens divagants…), de tels chiens représentent de nouveau, pour les éleveurs et les bergers, une aide précieuse pour la protection des troupeaux.

On a pu le découvrir ces temps-ci en marchant ou transhumant sur les routes et sentiers de notre vallée accompagnant ses chères brebis vers les hauts pâturages.

Vie en Troupeau
Gardez vos distances !
Emblème de la station
Découvrez

Toute la beauté du Patou

Pour en apprendre un peu plus, « Le Patou », est un chien de race ancienne de chien de berger. Il se caractérise par sa taille imposante et ses poils blancs. Il est également très bon « copain » en tant que chien de compagnie. La femelle met bas environ 2 à 12 chiots par portée. A l’âge adulte un Patou peut peser jusqu’à 75kg pour un mâle et 65kg environ pour la femelle.

En montagne, contrairement au Border Colley ou au Labri, le Patou ne va pas travailler avec le troupeau (les rassembler etc) il sera là en tant que protecteur. Pour cela, dès leur plus jeune âge, les chiots sont mis avec les moutons pour qu’ils s’habituent à leur « famille » jusqu’à une acceptation totale et réciproque. Le chien vivra alors de manière permanente au sein du troupeau : l’été en montagne et l’hiver en bergerie.

L'emblème de la station

Un berger vous dira, pour que le chien soit bon, il ne faut pas trop le sociabiliser, le caresser, il se socialise avec les moutons !!

Alors si vous arpentez les pâturages de notre vallée n’ayez pas peur de croiser son chemin mais lisez ci-dessous les conduites et comportement à adopter.

Et surtout admirez le, le Patou est un animal qui se respecte et, est depuis des années le symbole de Saint Lary…d’où le logo de la station.

Conduite à tenir

Gardez vos distances

Si vous croisez un troupeau, contournez largement l’aire de pâturage ou de repos des brebis : vous respectez ainsi le travail des bergers sans perturber les animaux

Attention aux comportements qui vous semblent anodins : tenter de nourrir, caresser, ou prendre en photo un patou, un agneau ou un Patou peut être interprété comme une agression.

Adoptez un comportement calme et passif pour le rassurer. Si vous êtes impressionnés, faites demi-tour.

Si vous avez un chien de compagnie (dans une zone autorisée) tenez-le en laisse et restez à grande distance du troupeau (200 mètres).

Si vous êtes à vélo, il est préférable d’en descendre avant d’être à proximité du troupeau.

De grands panneaux vous informent de la présence de ces chiens : pensez à les repérer.

Fermer